TABLE DES MATIéRES

© Copyright 2000-2005  richard AndrŽ - Document dŽposŽ.

 


<< RETOUR AU PLAN

 

 

 

 

ACCUEIL

Modifications É

15/05/02 -

PRƒAMBULE.

Introduction. CHïMEUR : POURQUOI ?

Ce texte s'adresse ˆ tous ceux qui souffrent du ch™mage. Cette douleur est-elle Žvitable ? Comment ? S'il y a souffrance, n'y a-t-il pas d'abord maladie ? Une minoritŽ silencieuse ? Quelle place est rŽservŽe aux ch™meurs dans ce destin historique ? Comment est nŽe cette rŽflexion sur le ch™meur ? Propos sur la mŽthode. Peut-tre faut-il s'interroger un instant sur le sens profond du mot travail ? Cette rŽflexion fournit-elle des solutions pour retrouver du travail ? Par quel bout aborder une rŽflexion sur le ch™mage ? Le ch™mage na”t-il dans l'entreprise ?

 

 

PREMIéRE PARTIE. — PAR Oô LE SCANDALE ARRIVEÉ

 

CHAPITRE I. — LE NÎUD GORDIEN.

AU DƒBUT ƒTAIT UN SALARIƒ HEUREUX. — AU DƒBUT ƒTAIT UN PATRON CONFIANT. — ET

LE MANéGE TOURNAIT ROND. — Une bataille de retard. — RƒACTIONS EN CHAëNE. — Renverser la vapeur ?  Un sens de l'unitŽ. — l'illusion collective de la toute puissance de l'Žconomie. — Les vases communicants. — Une erreur marketing fatale.

RENAëTRE, RƒCONCILIƒ. — Une fidŽlitŽ conditionnŽe ˆ l'entreprise. — Le nÏud se tranche de mille et une

 manires. — Le salaire de la peur. — Un thŽ‰tre d'ombres chinoises, aux effets pervers. — Un grand poids en moins. — Un calme olympien. — En attente de la sociŽtŽ nouvelle. — Le cas non particulier des fonctionnaires. — Le sens omniprŽsent de l'Žchec. — L'auto-licenciement.

 

Chapitre II. — L'INEXORABLE ENGRENAGE FISCAL.

UNE MANNE ILLUSOIRE. — Premiers grignotages. — Une indemnitŽ de ch™mage dont on ne sort pas 

indemne ! — Rapide usure. — Chute dans une autre dimension temporelle. — Peur viscŽrale du manque. — ƒcrasant sentiment d'injustice. — Dangereux sentiment d'humiliation. — Chers dŽpouillements ! — Les interlocuteurs fant™mes. — Coup de gr‰ce. — En qute d'humanitŽ. — La charitŽ n'est pas toujours bien perue. — La fin des droitsÉ en vertu de quel droit ? — TraversŽe du mur de la peur.

Le ge™lier, prisonnier de l'engrenage. — Redresse toi ! — Un quart de sicle bien tard ! —

Janus aux deux visages.

QUEL GåCHIS ! — Un g‰chis de compŽtences. — L'erreur magistrale. — Mesure d'ensemble motivante pour

le ch™meur. — La plaie de la comptabilitŽ analytique du temps. — La source la plus rapide de l'extermination de la libertŽ individuelle.

STOìQUE TRAVAIL DE RƒSISTANCE DU CHïMEUR. — L'exception du Ch™mage.

Et si la meule s'ARRæTAIT ?

 

CHAPITRE III. — LE REGARD COUPANT DES AUTRES.

DES DISSIDENTS COUPƒS DE LEURS RACINES. — Regards blessants. — Les regards des agents de

 l'emploi. — Les autres regards publics. — Les regards des embaucheurs. — Les regards familiers diffŽrents. — Les regards politiques. — Les regards humanitaires. — Les regards Žconomiques. — Les regards absents. — Le regard de la sociŽtŽ et l'insupportable solitude.Un gigantesque besoin de considŽration. — RŽparer. RŽgŽnŽrer. RŽhabiliter. ƒpanouir. — Des non-conformistes en opposition.

UN PEUPLE D'HUMEUR TƒNƒBREUSE. — Des regards qui en disent long. — Une amicale soirŽe. —

ResponsabilitŽs partagŽes ˆ venir.

CHASSƒ-CROISƒ D'INCOMPRƒHENSIONS.

Chapitre IV. — "ILS N'Y COMPRENNENT RIEN" !

Clivage des conceptions sociales du ch™mage. — La science de la motivation.

Des strates de besoins non satisfaitsÉ — Les mobiles. — Les freins. — Le point d'Žquilibre.

 — La culpabilitŽ du monde non-ch™meur. — Le mŽcanisme des clivages. — Les clivages du ch™mage.

É AUX MESURES ADƒQUATES. — Besoin vital de sŽcuritŽ. — Besoin d'union. — Besoin d'intŽgration ˆ

un groupe. — Besoin de valorisation. — Besoin de savoir. — Les peurs.

Diagramme : Les 5 groupes de besoins essentiels ˆ la source des motivations — Diagramme : Les 5 groupes de peurs fondamentaless'opposant au libre jeu des motivations ( plus la culpabilitŽ, hors nature ) — Diagramme : MƒCANISME DES CLIVAGES. — Diagramme : Le clivage de l'Žconomie.

 

CHAPITRE V. — LE SPECTACLE DE L'incertitude.

LE BESOIN D'INFORMATION DU CHïMEUR. — L'INFORMATION EN MIETTES. — Les effets

dŽsagrŽgeants des spectacles. — Leitmotiv obsessionnel Žconomique. — Point de vue unidirectionnel. — ƒchos de pensŽes fausses. — Effet clivant d'un discours de sourds. — L'exemple amplificateur du sens de l'Žchec. — Les montagnes russes. — Le Spectacle de la dŽchŽance. — Pourquoi ?É . — LA QUæTE DƒSABUSƒE D'ESPOIR.

*

Premire pause.

La nŽcessitŽ de repenser des fausses certitudes. — L'abord primordial de la question par la porte des motivations.

 

 

DEUXIEME PARTIE. — PLUS DE TROIS MILLIONS DE RESISTANTS NON-VIOLENTS.

 

La tte au-dessus des nuagesÉ

 

Chapitre I. — CHïMEURS : UNE FORCE IMMOBILE DE

       TRANSFORMATION.

Une perception trs trouble du ch™mage. — Un point de vue collectif positif du ch™mage. — Un point de vue individuel du ch™mage ˆ positiver.

 

Chapitre II. — CHïMEUR : UN TRAVAILLEUR Ë PART ENTIéRE.

Les dimensions personnelles du travail du ch™meur.

TRAVAIL PERSONNEL DE DƒCƒLƒRATION DES RYTHMES PROFESSIONNELS. — ï temps,

suspends ton vol !É — TRAVAIL PERSONNEL DE DISTANCIATION DES FAUSSES VALEURS. — Heureux qui comme UlysseÉ. — TRAVAIL PERSONNEL DE RƒAJUSTEMENT DES VRAIS BESOINS. — Une culture des bidulesÉ ou cultiver son jardin ? — TRAVAIL PERSONNEL D'EXPLORATION DE Nouvelles formeS d'activitŽ. — Salut aux coureurs d'aventures ! — TRAVAIL PERSONNEL DE RŽsistance aux endoctrinements et aux pressions DIVERSES. — RŽsister, c'est d'abord savoir dire non. — TRAVAIL PERSONNEL D'INDIVIDUALIsation dŽmocratique. — "La dŽmocratie nŽcessite des citoyens vertueux". — Un simple travail de constatationÉ

 

Chapitre III. — LES VALEURS HUMANISTES RƒƒMERGENTES.

Les dimensions collectives du travail des ch™meurs.

Comment peut-on comprendre ce mŽcanisme de travail collectif des ch™meurs ?

TRAVAIL DES CHïMEURS DE RƒHARMONISATION DE LA CONCEPTION DU TRAVAIL. — Un

temps en Žvolution, pour le travailÉ — Le temps d'une production individuelle crŽatrice, en ŽclosionÉ — Le salaire, encore reliŽ de manire trs rigide au temps comptable. — Une plus grande sensibilitŽ dans le travail. — TRAVAIL DES CHïMEURS SUR LA RƒCIPROCITƒ DES JUSTES RELATIONS HUMAINES. — TRAVAIL DES CHïMEURS SUR UNE RƒGULATION DE L'ƒCONOMIE. — TRAVAIL DES CHïMEURS SUR L'INDƒPENDANCE DU TRAVAIL. — TRAVAIL DES CHïMEURS SUR LA TRANSFORMATION DES CONSERVATISMES.

TRAVAIL DES CHïMEURS SUR LA RƒDUCTION DES CLIVAGES SOCIAUX et la rŽconci-

liation sociale. Un rŽvŽlateur de la Civilisation du Troisime MillŽnaire. — Des clivages efficacesÉLes valeurs humanistes rŽŽmergeantes. — Des thmes porteurs pour un beau programmeÉ — Les mots-clŽs de progrsÉ

SchŽma : les effets "d'assise" et de "pivot" des ch™meurs sur la Civilisation. SchŽma : Les "noyaux" conduisant au ch™mage.

 

Chapitre IV. — LA DIMENSION politique DE L'AVENTURE HUMAINE DU CHïMAGE.

Les ch™meurs effectuent un travail sur les familles de pensŽe politique.

Un peuple de ch™meurs sur le chantier politique. — Une attention moins soutenue pour les dŽbats politiques. — Une dŽsillusion de la politique. — Une dŽsimplication des engagements. — Une interrogation sur une nouvelle forme d'action introuvable. — Une rŽponse protestataire. — Une pensŽe politique individuelle et interrogative. — Une rŽharmonisation de la conception de la politique. — Raisonner le dŽbat politique. — La faille politique majeure rŽvŽlŽe. — Une rŽponse protestataire ultime : l'abstention ? — Une rŽponse rŽvolutionnaire ultime : tre "hors lŽgalitŽ" ? — Les caractŽristiques de cette force politique. — Incontournable. — IndŽpendante et dŽsabusŽe. — RŽvolutionnaire. — Informelle et silencieuse. — InaliŽnable.

Exercice de crŽativitŽ : un parti virtuel au juste milieu.

Famille de la Droite capitaliste. RƒPONSE CONSERVATRICE (LE CAPITAL). — Famille de la Gauche communiste. RƒPONSE DU BOUC ƒMISSAIRE (LE TRAVAIL). — Famille Socialiste. RƒPONSE SECTORISƒE ET NORMƒE (LE SOCIAL). — Famille Nationaliste. RƒPONSE DU BOUC ƒMISSAIRE (PRƒFƒRENCE NATIONALE). — Famille LibŽrale. RƒPONSE CRƒATRICE ET CONCEPTUALISƒE (L'ENTREPRISE). — Famille ƒcologique. RƒPONSE IDƒALISƒE (RESPECT DE LA PLANéTE). — Une collectivitŽ au juste milieu de trois dip™les politiquesÉ pour que cessent les querelles. — Ce que les ch™meurs attendent de ces familles. — Un groupe de pionniers.

Une plate-forme INDIVISE pour tous (ch™meurs et non-ch™meurs). — constat

d'impuissance des politiques concernant le ch™mage. — Les dŽferlantes du ch™mage. — Simple exemple de "manipulation" visuelle de courbes sur le ch™mage. — Autre exemple concernant les ch™meurs de longue durŽe. — Les statistiques du ch™mage diffrent des statistiques de l'emploi. — La pensŽe politique ŽclatŽe, au regard de ce phŽnomne permanent du ch™mage.

Les trois axes majeurs du travail sur la politique.

SUR LE POUVOIR POLITIQUE. — SUR LA RƒDUCTION DES CLIVAGES POLITIQUES. — SUR LES RƒFORMES DE L'ADMINISTRATION.      

Les paradoxes de la force politique des ch™meurs.

SchŽma : un parti virtuel au juste milieu. — SchŽma : Courbe du ch™mage sur un quart de sicle - Les dŽferlantes du ch™mage. SchŽmas : Rapide dŽcrue du ch™mage / une dŽcrue pas si spectaculaire. — SchŽmas : Baisse du ch™mage de longue durŽe / plus de 1 million de ch™meurs de longue durŽe.

 

Chapitre V. — LE TEMPS APPARTIENT AUX CHïMEURS.

Les temps du ch™mage. — Le temps historique merveilleux. — Paradoxes : "Le ch™mage est la solution au ch™mage". — " Les baisses du taux de ch™mage ne sont pas un vŽritable indicateur d'une tendance vers le plein emploi".                                                                                      

 

*

Seconde pause.

 Le triple objectif poursuivi. Tableau : Le travail des ch™meurs.

 

 

TROISIéME PARTIE. — L'ƒNERGIE SUIT LA PENSƒE PLUS SóREMENT QUE L'ARGENT.

 

Changer les mentalitŽs de proche en proche : Des bases stables. — L'Žnergie suit la pensŽe plus sžrement que

l'argent. — Trois aspects de la pensŽe. — Une pensŽe libre. — La foi du charbonnier.

 

Chapitre I. — ƒTABLir DE JUSTES RELATIONS ENTRE ch™meurs ET NON-CHïMEURS.

Interrogez les ch™meurs, si vous voulez comprendre. — Se recentrer sur l'essentiel. — Chaque moment est une opportunitŽ. — Pourquoi ?É plut™t que : Parce que !É — Exemple de dix questions pour rŽtablir un dialogue entre ch™meur et non-ch™meur, dans un esprit de rŽciprocitŽ. — quelques points trs simples de mŽthode. — L'esprit de critique et l'analyse critique positive. — Une mŽthode aussi efficace en petits groupes. — Il n'y a pas de "bonne rŽponse toute faite". — Thmes subsidiaires.

SchŽma : Chronologie trs schŽmatique du parcours du ch™meur, pour imaginerÉ

 

Chapitre II. — ƒDUQUER L'OPINION PUBLIQUE.

Malheur au vaincu.

LE CHïMAGE EST AU CONFLUENT DE DEUX OPINIONS PUBLIQUES.

L'ƒMANCIPATION DE L'OPINION Ë PROPOS DU CHïMAGE : Le regard orientŽ des Franais sur le

ch™mage. — l'inquiŽtude face au ch™mage. — Les causes du ch™mage. — les solutions au ch™mage. — l'indemnisation du ch™mage & la solidaritŽ. — les risques du ch™mage. — la confrontation personnelle avec le ch™mage. — Esquisses de transformations, dans l'ombre de l'opinion. — Vision Žconomique et vision humaniste. — Formation ou besoin plus secret ? — L'opinion apprend aussi. — Le mange des influences rŽciproques. — Se dŽptrer des sondages. — L'antidote de la pensŽe.

ET SI L'OPINION FAISAIT AUSSI LA GRéVE ? : Inverser les prioritŽs sur les causes, non sur les effets. —

   Aurions-nous perdu notre ‰me d'enfant ?

SchŽma : ReprŽsentation schŽmatique des opinions concernant le ch™mage. — SchŽma : "L'iceberg du ch™mage"

 

Chapitre III. — RECONNAëTRE LE TRAVAIL DU CHïMEUR SUR LA CIVILISATION.

VINGT IDƒES CLAIRES qui changent le regard sur le ch™mage.

CAUSES RƒELLES ET EFFETS SUPERFICIELS. —1 Les explications Žconomiques masquent les

vraies causes du ch™mage. — 2 Le ch™mage est l'anticorps des excs de l'Žconomie. — 3 Le ch™mage est l'anticorps des abus fiscaux. — Autres dŽclinaisons possibles.

MOTIVATIONS ET FREINS au cÏur du CHïMAGE. — 4 La peur est ˆ la source des conflits

humains. — 5 La cupiditŽ et l'Žgo•sme sont les causes vraies du ch™mage et de la douleur collective qu'il engendre. — 6 Les ch™meurs demandent une reconnaissance de leur condition. — 7 Les non-ch™meurs ont profondŽment besoin de se sentir dŽculpabilisŽs. — 8 L'imp™t et l'indemnisation des ch™meurs sont ˆ rŽvolutionner. — Autres dŽclinaisons possibles.

LE TRAVAIL MƒCONNU DU CHïMEUR. — 9 Le ch™mage est une forme spŽcifique de travailÉ ˆ

comprendre —10 L'effort d'authenticitŽ de la part du ch™meur le libre des fausses valeurs culturelles. — 11 Le travail du ch™meur sur la Civilisation ˆ des axes multiples. — 12 Le travail politique du peuple au ch™mage Ïuvre pour le dŽveloppement d'un juste milieuÉ rŽconciliant les citoyens. — Autres dŽclinaisons possibles.

ACTION DE RƒSISTANCE ET PENSƒE NON-VIOLENTE. — 13 La pensŽe non-violente extirpe les

germes d'Žgo•sme et de cupiditŽ, responsables du ch™mage— 14 La SolidaritŽ rŽclame un meilleur dialogue entre les ch™meurs et les non- ch™meurs. — 15 Le ch™meur et le non-ch™meur aspirent ˆ se parler dans un esprit de rŽciprocitŽ. — 16 Les idŽes claires se substituent aux fausses, gr‰ce ˆ la bonne volontŽ. — Autres dŽclinaisons possibles.

ESPOIR pour la Civilisation du Troisime MillŽnaire. —17 L'espoir du ch™mage est de

faire Žclore une Civilisation Žthique. — 18 Les mŽdia peuvent dissiper l'incertitude, par la pŽdagogie. — 19 Le ch™meur et le non-ch™meur font Žvoluer positivement l'opinion. — 20 Les ch™meurs sont des artisans de la Civilisation, qui s'ignorent. — Autres dŽclinaisons possibles.

 

Chapitre IV. — STOPPER D'URGENCE L'HƒMORRAGIE

DES CHïMEURS !

Des citoyens. responsablesL'abandon de notre vigilance, aux Žlus.

UNE OPINION normative Ë PROPOS DES REVENUS DU CHïMEUR. — Le revenu des

ch™meurs : OuiÉ Mais ! — OuiÉ — Les ch™meurs doivent tre indemnisŽs. — Tous les ch™meurs sont-ils bien indemnisŽs ? — É Mais ! — Une allocation de ch™mage sous astreinte. — Le revenu de la discordeÉ et de la concorde. — Le montant des revenus du ch™meur : la bouteille ˆ l'encre ! — L'illusion du trop d'argent, dŽmotivant le ch™meur. — Le revenu de la concorde. — L'injuste imposition des ch™meurs. — Le

grand balancier de "l'argent INJUSTE"

LibŽrer L'HOMME DE l'argent. — L'Žveil de l'Opinion nouvelle. Ne pas se tromper de combat. Ne

pas se tromper de rŽvolution. Le pouvoir du regard vigile de l'Opinion.

SchŽma : Le grand balancier. Le clivage de l'opinion publique par la redistribution idŽologique autoritaire de l'argent.

 

 

Chapitre V. — DITES-MOI SI JE VAIS VIVRE ?

L'interminable TRAVERSƒE DU DƒSERT. — Les trois ruptures des liens. — Le vide de l'existence

pousse au dŽpassement. — SE RELIER. — Se relier horizontalement. — Se relier verticalement. — RETROUVER LES FONDEMENTS DE LA VIE. Un moyen individuel efficace et complet. — Le travail du labyrinthe.               

*

Žpilogue

 Adresse au lecteur

 

***

 

 

 

 

<< RETOUR AU PLAN                                                                                          HAUT DE LA PAGE